Avec les ressources d'internet, et de plus en plus de gens qui se débrouillent de mieux en mieux pour les exploiter, le récit de voyage prend une nouvelle dimension. Le web regorge de grands reporters amateurs qui manient habilement textes, images, vidéos et cartographies.

Ils sont très nombreux à partir plus ou moins loin et plus ou moins longtemps et à alimenter un blog. Par exemple, en juin 2007, la famille Vivet partait de Savoie. Ou bien ces retraités passionnés nous font vivre leurs périples. On peut les suivre même si on est pas trop amateur de 4x4.

La dernière équipée que je surveille de loin et celle de Cat & Ben. Une traversée géniale "de Rosbruck à Nouméa les pieds (presque) sur terre".

Ils viennent juste de quitter Moscou, direction la Sibérie. Ce qui m'a toujours fasciné c'est que Paris-Moscou, c'est pas la moitié du chemin Moscou-Tomsk. Un peu comme le chemin de St Jacques de Compostelle en partant du Puy : lorsqu'on passe les Pyrénées, on est à peu près au milieu du trajet.

Pour rejoindre l'Australie, mon trajet idéal passerait par les montagnes. Il traverserait des zones chahutées, autant par leur relief que par leur histoire récente. D'ailleurs, je ne pense pas que le trajet soit réalisable, malheureusement : Croatie, Bosnie, Monténégro, Kosovo, Macédoine, Bulgarie, Turquie, Arménie, Kurdistan, Iran, Afghanistan, Pakistan, Cachemire, Inde, Népal, Tibet, Bhoutan, Birmanie, Laos et Vietnam... Il y a même des pays dans cette liste qui n'existent pas. C'est dire.